Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Au ras des mots.

Délecter l'essence des idées.

deuxième tour des sénatoriales et ces alliances à la con.

Publié le 28 Janvier 2017 par Eidict Louis

Le couloir de la perplexité s’agrandit, au grand galop, les Politi-CONS en treillis de GREDIN y affluent. Cette mentalité perdue dans les méandres d’une perpétuelle gestation de la bêtise contamine l’intelligibilité et asphyxie le bon sens dans la noirceur le plus opprobre.

Anesthésié, le regard figé ; le gros du peuple à qui la porte de la socialisation politique reste toujours fermée, s’immobilise dans la geôle de l’ignorance.

Loin d’en être finit, le rituel des élections « CHANPWEL » à Haïti persiste. Au deuxième tour des législatives, le spectre des alliances fantoches vient nous hanter du haut de notre stature sculptée habilement par la fierté Sudiste ou d’en bas moulée d’ignorance ou de naïveté.

La soldatesque des VAUT RIEN ne cesse d’étonner. Dès leur discours creux, dénué de toute vraisemblance idéologique valant la peine du classique rejet, jusqu’à ces alliances innommables. Peut-être bien pour remonter la pente, étant nostalgique du pouvoir, bien des alliances sont consolatrices.

Toujours dans la lignée d’alliance stupide, non idéologique, suicidaire fut amenée un ex-président du sénat Haïtien à solliciter l’aide de l’ambassadeur Dominicain à Haïti, Ruben Valdez ‘’ pour le réaménagement de quelques tronçons de route au niveau du département du Nord-Est’’. Pourtant, le Haut-le-cœur ne monte pas au nez du parlement, qui plus est, la république fait son chemin.

Certes, à Haïti, la mémoire collective est amnésique. À titre de rappel que nous impose le devoir : Sachez que l’ex Sénateur élu du sud était l’un des piliers du groupe des 6, acide au clan du gouvernement rose. L’actuel député des Cayes et de l’Ile-A-Vache était non moins aigre envers les brassards roses. Et on ne peut se tromper des incartades de l’actuel Maire des Cayes du temps de la présidence de Martelly, ainsi que l’actuel Sénateur élu du Sud issu de la race des Félicité Lysius. Sans oublier le concerné lui-même, Francois Syldor, toujours en lice, de jadis déclarait que PHTK est manifestement un CANCER pour Haïti, voilà qu’il endosse à présent le parti. Quand est-il maintenant ? Les mêmes saletés d’hier qu’ils dénonçaient deviennent déjà du Caviar aujourd’hui. Et ils en prennent tous gout ! De quoi s’agit-il, de l’incohérence ou de l’indécence politique ? « a la traka papa » !

Toute cette stratégie du ridicule rien que pour barrer la route à un certain Carlos LEBON qui durant son passage au parlement n’a laissé que son ombre dérivé d’un bilan à la blancheur d’une page ! On dirait que les alliés oublient que la démocratie a pour vocation de mettre en œuvre la volonté populaire. Tant pis si le peuple ne sait pas ce qu’il fait.

Qui disait que le ridicule ne tue pas a certainement raison, mais s’en est trop. Le pays a résolument besoin d’alliance au sens à contrecarrer la corruption, la contrebande, l’opportunisme vampirisant, l’effondrement des institutions républicaines, l’effritement des valeurs morales et non de ces alliances ringardes, revanchardes, improductives, incohérentes et sens dessus dessous. Ainsi, la nouvelle génération aura des modelés sur qui construire le devenir d’Haïti puisque la nôtre a bel et bien échoué.

Eidict Louis

Commenter cet article