Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Au ras des mots.

Délecter l'essence des idées.

Mourir de son vivant.

Publié le 6 Mars 2017 par Eidict Louis in mort, Haiti, vivant

Crédit: GoogleOn ne peut vivre que de son mourant et mourir que de son vivant. Cette approche symbolique de Yann Moix dans Naissance traduit non une superficialité à Haïti mais une réalité poignante.

Et l'on comprend aisément qu'à un système de morts vivants l'insensible devient norme. Pas parce que les gens ignorent le côté sacré de la vie, encore moins que la mort d'un homme s'apparente à l'ensemble mais en naissant mort-vivant, tel des zombies, l'idée d'appartenance leur échappe.

En y étant, le réel n'interpelle. Voilà pourquoi le niveau de violence de toute sorte ne nous somme point. Et la mort devient banale.

J'attends mon jour, disons ma deuxième mort.

Eidict Louis.

Commenter cet article