Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Au ras des mots.

Délecter l'essence des idées.

Faites vos siestes messieurs !

Publié le 1 Août 2017 par Eidict Louis in Jeunesse, Haiti, corruption, dépravation

Le monde, indubitablement, n'est plus ce qu'il a été. Et l'homme, en tant qu'être pensant, ne se définit point au prorata des valeurs intrinsèques que l'effritement condamne à la dégénération. Mais à la mesure de l'avoir. À cet effet, nul n'est censé à l'abri de ce revirement brutal poussant inlassablement les uns à accuser les autres du dessein funeste qui pointe à l'horizon. Ainsi s'acharne le point de bascule d'une guerre froide entre les générations qui ne cesse de s'intensifier jusqu'à la dislocation de la société.

Du destin où tous auraient à apposer leur signature, la jeunesse demeure porte étendard de floraison du rêve que demain sera meilleur. Elle incarne fougue, détermination et symbolise le joyaux de l'humanité : L'espoir. Mais quand cette fougue et cette détermination se baignent dans la perversion, l'alcool et la drogue, l'espoir se terre au fond des abysses. Cette rémanence de dépravation que la jeunesse en dépend n'est nullement l'expression de sa volonté. Mais d'un vide et d'un délaissement ancrés dans les racines pourries et nourries à la serve de la bêtise, de la corruption et de l'immoralité des devanciers. Sans cesse marginalisée et sans repère elle [ jeunesse ] cherche à se réinventer, puisque oubliée de la vie réelle, en donnant l'apparence de son existence à travers les réseaux sociaux.

On est tous témoins de ce concerto au chœur anti jeune et au refrain de têtes creuses [ comme dénomination ] mais d'entres les ayants droits [de l'État], les mieux-sachants et les aisés [ du secteur privé] , qui est prêt à disposer en faveur de la jeunesse même au strict minimum. Si de votre hâblerie vous sanctionnez le #bodeget, vous devriez être le premier à épauler toutes activités saines dont les jeunes dévoués s'évertuent à promouvoir. Alors Taisez-vous hypocrite ! Vous êtes de l'autre côté de la barrière.

L'on prétend que porter des paires de jeans à bas fesse, des minis jupes ou encore le piercing et le tatouage font des jeunes une race exotique enclin à la perversité. Quand en est il des vilains occupant toutes les sphères publiques depuis 1986 et par qui tous les jours de scandale arrive? ils sont blancs comme le lait de chaux ou quoi? N'est il pas évident qu'Haïti est un État failli avec des institutions toutes effondrées ou quasi inexistantes. Voyons! même les errants des coins de rue illuminée par des tas d'immondices connaissent les instigateurs de cette déscente aux enfers.

De peur d'être détrôné, ils offrent l'alcool et la drogue à la jeunesse juste pour maintenir le statu-quo. Qui plus triste est, de jeunes filles vulnérables tendent la main et ils en ont fait d'elles des '' madan papa''. Et la jeunesse ne pourra jamais leur tenir tête puisqu'en état d'ébriété la plupart du temps ou trop occupée à planifier son départ pour n'importe quelle destination, perd toute notion de bon sens. Dans ce cas vous pouvez dormir sur vos deux oreilles messieurs en toute tranquillité.

Eidict Louis.

Commenter cet article